( 22 novembre, 2012 )

22 novembre

Suis-je si exigeante ?

 

Les dernières chaleurs de l’été indien sont parties depuis quelques semaines seulement et j’ai l’impression de vivre dans un froid polaire. L’ambiance glaciale du bureau doit y être aussi pour quelque chose.

Cet univers a tendance à vous geler jusqu’aux os. J’ai été ravie d’être en weekend. Pour une fois, en arrivant,  j’ai jeté mes escarpins dans un coin, j’ai éteint mon téléphone portable, décroché mon téléphone et ai donné un coup de fil au portier de l’immeuble pour lui dire que je partais en weekend. Puis, j’ai débranché la prise de l’appareil, verrouillé la porte et mis la chaîne de sécurité.

On n’est jamais aussi bien que chez soi ! Un bon bain et j’ai eu envie de regarder le monde vibrer à mes pieds. Alors, je me suis installée dans un fauteuil avec un verre de vin et un fond de jazz. Quelle que soit la saison, les petites fourmis citadines sont toujours au rendez-vous.

Le bien être que l’on ressent, la paix qui s’installe sont de vraies bouffées d’oxygène pour l’âme et l’esprit.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée là, à observer ce monde grouillant de vie. Plus je l’observais, plus j’appréciais ce sentiment de plénitude. J’étais dans ma bulle de repos. Une solitude apaisante. Un état que beaucoup recherchent, un calme intérieur après lequel beaucoup courent sans se rendre compte que ce calme, c’est à eux de le créer, le façonner.

Faire la paix avec son esprit n’est jamais simple, mais lorsqu’on y arrive, lorsqu’on trouve le moyen de laisser ses soucis à la porte de chez soi, on gagne cette sérénité ressourçante.

Mon appartement est un no-man’s land. Un environnement de paix où peu de gens pénètrent pour ne pas troubler cette ambiance feutrée et cocooning. Même la démarche féline d’Eros est en adéquation.

J’aime cet endroit mais parfois, je m’y sens seule. Je ne laisse personne rester trop longtemps et parfois, j’aimerai pouvoir partager ce plaisir avec quelqu’un.

Pas de commentaires à “ 22 novembre ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|