( 4 décembre, 2010 )

4 décembre

Enfin mes microbes sont partis et je redeviens moi-même en pleine possession de mes moyens !

J’ai bien évidemment repris le chemin du bureau pour le trouver dans un état indescriptible ! Des papiers dans tous les sens, les dossiers ouverts posés un peu n’importe où, les classeurs ouverts, rien n’était rangé, tout était en vrac !
En guise de cadeau de retour, ça laisse à désirer !
Bon, avouons de suite que la moutarde a commencé à me monter au nez et que lorsque j’ai vu mon boss frapper à ma porte et me dire qu’il faudrait ranger tout ce fatras, j’ai explosé !
Je lui ai demandé quel était la sagouin qui m’avait mis mon bureau dans cet état et j’ai compris lorsque je l’ai vu regarder le bout de ses chaussures !!
Pas de quartier, je lui ai clairement dit que s’il ne m’aidait pas à ranger, je repartais chez moi illico presto et me faisais mettre en maladie au moins jusqu’à noël. Je pense que le coup a fait mouche car il est devenu très pâle et est rentré dans la pièce sans un mot pour rassembler les dossiers entiers et les mettre à leur place.
Bon ceci dit, une fois le ménage fait, j’ai dû rattraper le retard dans le courrier postal et électronique, mettre l’agenda à jour et courrir après les papiers manquants dans d’autres services pour pouvoir classer les dossiers en cours.

Mais tout a été fait en réalité presqu’avec le sourire aux lèvres. Probablement parce que je suis dans d’excellentes dispositions ! La période de Noël commence, les décorations sont suspendues les unes après les autres dans les rues, les vitrines des magasins s’habillent elles aussi, les flocons qui tombent permettent de bien se mettre dans l’ambiance.
Aujourd’hui, j’ai installé mon sapin de Noël dans le salon ainsi que quelques décorations. Le voir s’illuminer devant mes yeux lorsque je lève la tête de mon écran est une vraie source de bonne humeur. Chaque clignottement amène son flot de souvenirs. Je nous revois enfants, ma soeur et moi, en train de dessiner des flocons, des étoiles sur le givre qui s’était formé sur les vitres. Je me rappelle l’excitation lorsque nous étions devant les cadeaux, sans les toucher, nous essayions de deviner ce qu’ils pouvaient contenir. Le plaisir a recevoir un cadeau est souvent plus grand que le cadeau lui-même. L’anticipation, le plaisir, la curiosité, l’amusement, l’excitation sont des émotions que l’on perd avec le temps et les années mais avec un peu de bonne volonté et surtout en regardant les choses avec des yeux d’enfants, chacun peut retrouver ces émotions quelques peu poussièreuses !
Eros a l’air de trouver le sapin très à son goùt, il reste assis devant, les yeux fixés sur les branches du sapin qui s’éclairent les une sà la suite des autres. Lui-même a l’air de s’illuminer, les reflets colorés des guirlandes bariolent son pelage blanc. Même sa petite truffe rose devient régulièrement bleue !

Le temps défile sans se soucier le moins du monde de nous ! Le jour décline déjà laissant apparaitre les lumières artificielles des rues. Un instant suspendu entre silence et paix, lumière et obscurité. Selon mon humeur, l’émotion associée est différente. Je peux me sentir en sécurité comme ressentir de l’insécurité.

L’obscurité n’est oppressante que pour celui qui ne la connait pas et qui ne sait quoi en faire !

1 Commentaire à “ 4 décembre ” »

  1. josy29 dit :

    Coucou
    Contente de voir que ton rhume s’est envolé!!
    tu as l’air pleine de dynamisme
    C’est super!!
    bonne soirée
    et encore merci pour tes coms!
    bisous

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|