( 20 novembre, 2010 )

20 novembre

Prise à mon propre piège !

J’ai voulu tenter d’écrire un blog sans penser que je n’en aurai pas forcément le temps, c’est malin !
Bon, défi lancé, défi relevé. Puisque j’ai lancé ce blog, je vais tenter de passer au travers du planning tortueux inventé par mon boss pour venir un peu plus régulièrement ! Il est vrai qu’une apparition occasionnelle ne va pas aider à faire avancer ce blog.
J’ai relu mes précédents articles et je me rends compte l’effet intéressant que peuvent avoir sur moi le soleil et la chaleur.

Cela dit, le froid est, sur moi,tout aussi intense ! Mais c’est une autre histoire.

Inutile de revenir sur toutes les histoires de bureau, je doute arriver à me souvenir de tout, la ruche ne s’étant pas calmée ces derniers mois !

Eros a commencé son « hibernage », à croire que cet animal est croisé d’ours ! Franchement lorsque je me lève le matin, les températures assez basses m’incitent de plus en plus à replonger immédiatement sous la couette bien moelleuse de mon lit pour y entamer un hibernage en règle moi aussi !
Mais d’un autre côté, j’attend avec impatience le début du mois de décembre et avec lui la mise en place de la magie de la période de Noël. J’aime particulièrement flâner sous les décorations illuminées des rues, passer d’une boutique à l’autre, chiner les derniers cadeaux de Noël en imaginant la réaction de leurs destinataires. L’hiver n’est pas ma saison favorite et pourtant à cette période de l’année, j’aime sentir le froid mordant sur mon visage ainsi que l’odeur enivrante et alléchante qui flottent dans l’air des gaufres, crêpes et autres sucreries. Chaque pas est accompagné de musiques et chants de noël, le regard est sans cesse attiré par un ballet de lumières et de scintillements. J’aime l’ambiance bonne-enfant des villages de Noël, les rires des enfants, leurs yeux illuminés par la vision de ce monde qui s’ouvre à eux pour quelques semaines alors qu’ils l’attendent durant tout le reste de l’année. Quelques fois, il m’arrive de regretter cette innocence. Mais aujourd’hui, il y a tellement d’autres façons d’apprécier cette période.

Noël, cette année risque d’être chaud et principalement sous la couette, en bonne compagnie bien évidemment !
J’ai décidé que le célibat n’était décidément pas pour moi et depuis quelques semaines, j’ai accepté quelques rendez-vous qui ont bien sûr très vite dérapé !
Cet homme a le don de me faire bouillir juste en me regardant. Il a la faculté de faire naître des chemins enflammés sur mon épiderme avec ses doigts et je ne parle même pas de sa langue dont il sait se servir avec une habilité diabolique !! Au son de sa voix, une tension s’installe progressivement dans mon corps jusqu’à devenir insoutenable. Lui seul arrive à calmer cette tension, ce désir invraisemblable. Je perds entièrement mes moyens lorsque je suis sous le charme de ses yeux d’ambre et j’adore les voir s’enflammer lorsqu’il me veut !
Il possède une facilité inouïe à me faire basculer dans un monde de sensations brutes et parfois violentes. Je suis ravie des soupirs et gémissements que mes doigts lui arrachent. Tout n’est que plaisir.
La douceur de sa peau est envoûtante, exquise. Mon petit plaisir est de caresser son corps avec légèreté, faire naître frissons et plaisirs. J’aime les jeux de mains, les caresses furtives, le tandem délicatesse et passion.

Oui, ce noël s’annonce sous les meilleurs augures possible. Un petit chalet perdu au milieu de nulle part. Seuls avec nous-même. Je pressens un weekend de pure sensualité, rien que d’y penser, j’en ronronne d’avance !

Pas de commentaires à “ 20 novembre ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|